Test: SteelSeries Siberia 200

0

Après 6 jours sur les oreilles

70
Il se defend
plutôt bien !

Vous avez 80€ de budget ? C'est une bonne pioche !
Vous pouvez dépasser 80€, dans ce cas il y a le V3 ou alors d'autres marques !
Vous êtes blindés ! Prenez le Siberia Elite Prism !

Vous l'aurez compris c'est un casque retour sur investissement. Ni le meilleur du marché, ni le pire que vous pourrez trouver. En tout cas vous ne serez pas déçus ses performances sont au top.

Il n'aura pas forcément la vie légendaire du V1 et du V2 mais il est un digne héritier du trône de Sibérie.

SteelSeries, c’est le petit Danois proposant … OK, je vais pas vous refaire la même introduction que dans l’article du Siberia V3 Prism. Ceci dit c’est toujours SteelSeries, ils sont toujours Danois, ils proposent toujours des accessoires gaming … donc au final qu’est-ce qui change ? Et bien le modèle ! Cette fois on est dans de l’entrée de gamme (mais du genre qui coûte déjà 79€) avec le Siberia 200.

La vue de face

Maintenant il y a entrée de gamme pour le commun des mortels et entrée de gamme pour SteelSeries. Attention la note ne reflète en rien un comparatif entre les deux produits que j’ai pu tester. Tout simplement parce que je pars du principe que ma note reflète la valeur du produit pour le prix dépensé.

En gros un article qui vaut 50€ et récolte 5 étoiles chez nous n’est pas forcément meilleur qu’un article qui vaut 300€ et récolte 2 étoiles. Beaucoup parce que je serais le premier à râler de payer 300€ quand un truc moins cher fait aussi bien.

Design

Encore une fois c’est du classique chez SteelSeries, le Siberia V3 Prism s’inspirait directement du Siberia V2, et bien le Siberia 200 est une mise à jour du Siberia V2. Et quand je dis mise à jour je pèse chacun de mes mots, on est vraiment dans un design et une qualité de finition qui font penser à un refresh du V2.

Solide solide

Avec ce casque pas de fioritures, on en a pour son argent pas plus pas moins. On retrouve un casque léger qui ne serre pas trop la tête. Malgré des matériaux moins nobles que pour le Siberia Elite Prism (qui coute dans les 179€) par exemple il se dégage tout de même un sentiment de solidité de la bête. Les mousses sont identiques à celles du V3.

Pousse Mousse !

Le casque est décliné en plusieurs coloris :

Gamme Siberia 200

Je disposais du modèle blanc extérieur/noir intérieur. Ce qui peut être crucial car à la longue même si on est plus propre que propre on finit toujours par encrasser les parties en contact avec le corps et le cuir chevelu. Le casque mi blanc mi gris/jaune c’est juste dégueulasse. Donc un très bon point sur ce côté esthétique. Petite différence avec le V3 qui peut avoir son importance, les écouteurs sont moins mobiles d’avant en arrière ce qui vous empêchera de retirer une oreille pour écouter la TV ou un pote qui parle à côté – ou votre mère si vous êtes encore un Kevin assoiffé de sang vivant chez popo momon.

Fléxible ou pas ?

On retrouve le micro rétractable classique de chez SteelSeries qui peut être placé au plus près de votre organe (supérieur) pour pouvoir vous exprimer à pleins poumons (cette phrase est totalement dégueulasse même sans vouloir être graveleux).

On est en 2016 et j’ai le malheur de revoir ce foutu potentiomètre sur un casque … je sais pas, on envoie des sondes sur un astéroïde … des Rover sur mars … et on est incapable de se débarrasser de deux choses irritantes que sont les potentiomètres pour régler le son et les Fréro Delavega. Notez qu’en cas de potentiomètre défectueux vous n’entendrez plus jamais les Fréro Delavega, ce qui n’est pas vrai pour l’inverse si un Fréro Delavega était défectueux l’autre vous casserait tout autant les oreilles.

WTF

Les bémols :

  • le potentiomètre sur le fil du casque, qui fait vraiment old school et dont on a tous eu au moins une fois l’expérience de le voir lâcher et donc nous obliger à changer de casque …
  • la non-prise en charge native par le software SteelSeries (le SteelSeries Engine)
  • les écouteurs qui sont trop étouffants, au bout de 30 minutes mes oreilles sont déjà en fusion !
  • les Fréro Delavega, mais est-ce imputable au casque ?

Son

Le Siberia 200 est un casque fait pour du jeu, sans surprise mes tests musique ce sont donc révélés assez décevants mais ce n’est pas sur cet aspect que nous l’attendions. Mélomanes passez votre chemin, en revanche aucun souci pour profiter d’un film sur son PC si on ne souhaite pas un 5.1/7.1 spatialisé UHD THX DBX DB29 100Khz MBPS.

Le casque chauffe les oreilles mais le bon point c’est que malgré son poids plume il isole bien du monde extérieur. Au final il se montre précis dans la retranscription des sons et permet une belle immersion. En revanche c’est le micro qui est déplorable et clairement si la cible est le gamer, de base le micro doit être un minimum convenable … faute de soft pour sauver le micro c’est votre utilitaire de carte son que vous allez torturer et la c’est criminel de la part de SteelSeries. Tout simplement parce que ceux qui bénéficient comme moi d’un système ROG d’Asus, par exemple, pourront tweaker de façon à faire entendre votre voix dans le micro et à ne pas la transformer en celle d’un enfant de 13 ans. Pour les autres attendez-vous à entendre vos amis rire pendant de longues minutes sur Teamspeak après chacune de vos interventions … Bon si vous avez le skill qui tue au moins vous vous vengerez instantanément. Au final on en a pour son argent et c’est une bonne chose.

 Le micro

Plus d’informations et achat sur le site du constructeur :

https://steelseries.com/gaming-headsets/siberia-200

About Author

Grand stratège devant l'éternel de Football Manager. Ma devise : "si y a gazon, y a match".

Comments are closed.