Test: SpeedRunners sur PC

0

Verdict après 2h de jeu

90
On continue!

SpeedRunners est presque parfait. Il réussit à recréer l’ambiance des jeux Micromachine de l’époque où on se mettait tous autour d’une console pour se pourrir avant le diner. Facile à comprendre, difficile à maîtriser, plein de putasseries et de bonus cheatés, il pêche par quelques soucis techniques mais c’est vraiment du détail. Foncez!

C’est l’histoire d’un mec qui court

Alors il veut sauver sa femme qui a été kidnappée et il s’est fait greffer un grappin dans la main avant de prendre du LSD et de parcourir le monde…. Non. En fait, je ne connais pas l’histoire, ou la justification de ce jeu déglingué. Je ne l’ai jamais lancé en solo. Même pas sûr qu’il y ait besoin d’une justification d’ailleurs.

Le concept: c’est une course, entre plusieurs personnages (jusque 4), chacun équipés d’un grappin. Le but du jeu est de prendre suffisamment d’avance pou faire sortir le dernier de l’écran, il est alors éliminé et la course continue entre les survivants. Oui, voila, exactement comme Micromachines. SpeedRunners c’est Micromachine vu de coté au lieu du dessus. Et des niveaux basés sur la verticalité puisqu’il y a un grappin.

Un moment parfait de la course où se distinguent ceux qui tirent parti du grappin, et les perdants.

Un moment parfait de la course où se distinguent ceux qui tirent parti du grappin, et les perdants.

Golden hook, la revanche du capitaine corsaire

J’ai mentionné les bonus de putes? Non? Ah bah voila, il y a ça aussi. Des tas de bonus tous plus fourbes les uns que les autres qui vont de la caisse qu’on laisse négligemment traîner au milieu d un passage coton, au grappin doré qui va chopper un mec devant et le fait reculer au milieu d’un saut.

Le résultat c’est quatre gaillards de 30 ans qui crient comme des fillettes devant l’injustice flagrante des courses et de la distribution de baffes. Plus on est dernier, et donc proche du bord de l’écran qui se rapproche inexorablement, plus on crie aigu d’ailleurs. Et à partir du moment où l’un des joueurs est éliminé, se déclenche un compte à rebours qui toutes les quelques secondes réduit la taille de l’écran. Oui, comme dans Bomberman.

Le rouge vient d esquiver des obstacles en slidant, le rose de récupérer des caisses à larguer derrière lui, et l orange un bonus cheaté identique à la balle de canon dans Mario Kart. Devinez qui passe devant?

Le rouge vient d esquiver des obstacles en slidant, le noir de récupérer des caisses à larguer derrière lui, et l orange un bonus cheaté identique à la balle de canon dans Mario Kart. Devinez qui passe devant?

Bon sang ne saurait mentir

Donc finalement SpeedRunners c’est Micromachines + Mario Kart + Bomberman. Et avec un tel lignage, ça ne peut qu’être excellent avec des potes et des pads. Le jeu est encore en early access, donc pas dépourvu de bugs occasionnels et les menus ne sont pas des modèles d’ergonomie. La direction artistique est pour le moins criarde mais tous ces petits défauts passent à l’arrière plan quand la course commence et que les missiles se mettent à pleuvoir.

Et comme le jeu a la bonne idée de tourner parfaitement sur un ultraportable sans carte graphique, c’est parfait pour vos soirées de vacances au soleil ou a la mer. Il entre donc sans difficulté dans notre top des jeux à prendre avec soi quand on voyage entre potes!

C’est aussi un jeu qui fonctionne avec le Steam Workshop, donc les joueurs et la communautés travaillent à inventer en permanence de nouveaux parcours, niveaux, personnages débiles…etc. Il semble d’ailleurs que ce titre ait réveillé avec son esthétique cryptogay les talents artistiques les plus fous qui traînaient encore sur internet

Si il existe une communauté, il existe une version cosplay. C'est la règle.

Si il existe une communauté, il existe une version cosplay. C’est la règle.

Jeu: Speed Runners
Editeur: tinyBuild
Développeur: DoubleDutch Games
Date de sortie: 26 août 2013 (ouverture de l’early access)
Genre: Générateur de cris aigus et d’insultes à foison

About Author

Trentenaire passé par l'industrie avant d'aller chercher bonne fortune ailleurs, j'aime la plupart des genres de jeux vidéo PC, avec un préférence pour les RTS et les RPG.

Comments are closed.