Test: Mini Metro

0

Verdict après 5 parties

60
On oublie vite

C'est esthétique, c'est propre, c'est bien réalisé, la bande son est top, et honnêtement on s'amuse bien. Toutefois pour 9,99€ ça fait cher l'app. Car à mon sens "Mini Metro" aurait plutôt du être une app de smartphone ou de tablette (ça viendra peut-être?). Sa trop faible rejouabilité le dessert beaucoup en dépit de ses qualités indéniables.
Si vous aimez les jeux expérimentaux et que vous avez la bourse pleine (LA bourse), essayez-le, c'est vraiment une expérience originale. Si vous comptez plutôt vos écus, il y a de meilleures façons de dépenser 10€ en ce moment.

Mini métro, c’est un peu un RATP/TCL simulator, sans les grèves ni les roumains.

Le concept complètement expérimental est de créer un réseau de transports en commun, j’ai nommé un réseau de métro, en dessinant l’équivalent du plan qu’on vous donne négligemment quand vous arrivez dans une grande ville.

Et ce en vous balançant : « Pour aller à Sebastopol? Facile, vous montez direction Marmotte, vous changez à Bellecour, et vous prenez direction Bagdad. Vous faites trois tour sur vous-même et vous vous vous allongez en travers de la voie, vous devriez arriver très vite. Faites attention par contre, la ligne verte est alternée, les trains C ne s’arrêtent pas à Sebastopol. Et le 4ème tourniquet ne marche pas le mercredi. »

Et bien vous êtes en charge de créer le réseau le mieux optimisé pour acheminer les voyageurs -assez impatients disons le tout de suite- d’un point carré à un point triangle par exemple.

S’ils attendent trop longtemps, vous avez perdu (le réalisme s’arrête net à cette phrase bien évidemment).

minimetro_screenshot

C’est beau, c’est reposant, c’est arty, on prend vite goût à optimiser son réseau. La bande son expérimentale et les effets sonores minimalistes agrémentent superbement le graphisme. Pas de gestion monétaire en revanche, vous pouvez tout détruire et tout reconstruire régulièrement (il vaut mieux d’ailleurs). Chaque palier d’efficacité (comprendre, nombre de voyageurs satisfaits), vous gagnez de nouveaux outils, que ce soient de nouvelles locomotives, wagons, lignes ou tunnels. Il y a même possibilité de faire des stations « hub », qui supportent un plus grand nombre de passagers. Passagers qui sont d’ailleurs symbolisés par leur station de destination.

Mon bémol personnel concerne la rejouabilité, car malgré plusieurs « cartes » disponibles, le jeu se renouvelle assez peu, j’ai fait 5 parties jusqu’ici et je me sens pas « appelé » à rejouer. Pour la modique somme de 9,99€ sur steam (hors soldes et humble bundles), ça finit par faire cher la minute de jeu.

 

About Author

Comments are closed.