Jeux VidéoTests

Contre-Test World of Warships (beta) sur PC

Après un premier Test par NastyYak concluant sur un « on continue pour voir », un autre membre de la rédaction a voulu exprimer son désaccord et son amour immodéré pour le dernier né des studios Wargaming. Ci dessous, son contre-test polémique.

Temps de jeu pour ce test: 6h
Verdict après cette première bouchée: On ne peut plus s’arrêter!

En bref

World of warships est un jeu de gros canons sur du parquet ciré. C’est une guerre de navires pilotés par des conducteurs de tanks, mais a l’heure ou l’industrie (a.k.a le Game game) rechigne à envoyer autre chose que des petits soldats « furtifs », ou des survivalistes qui se battent au lance-pierre, c’est vraiment jouissif de pilonner de l’espèce marine protégée avec 14 canons chargés amoureusement d’obus AP par un nageur de combat moustachu.

Parfois, c’est bon d’être un Homme.

Admiral Adama
L’Amiral te jugera

Si certains choix de l’équipe de prod sont proches de l’inadmettables, le jeu en lui-même est bon, et bénéficie du meilleur système de progression de l’industrie, celui qui torpille votre boîte crânienne pour l’inonder de dopamine fraîche et parfumée.

C’est un jeu de modeleurs 3D et de system designers, aux dépens de tant d’autre chose dont on parlera plus loin: faire un jeu, c’est faire des choix avec les ressources qu’on a.
En bref, l’intérêt principal de ce jeu est d’apporter aux jeunes hommes d’aujourd’hui ce dont la société les a dépossédés: de la dizipline, du masculin, le sens du sacrifice et du bombardement longue distance de populations civiles.

Marin, ne tire pas sur un autre marin, sauf s’il est a portée.


 En pas Bref

 Les Bons :

  • L’assistance à la visée, subtile et équilibrée, qui permet de contre balancer tous les systèmes « réalistes », et donc de régulièrement toucher sa cible avec un gros obus flamboyant balance à 10 km de la et qui passe au dessus d’une… Ah non, mal visé, désolé pour les collatéraux.
  • Le détail des modèles de navires, swagetsoin.
  • Les 4 classes, suffisamment différentes et équilibrées
  • Le système de progression, engrenage fatal pour les #geeksfragiles qui veulent « maîtriser leur temps de jeu ».
  • L’inertie des déplacements, juteuse et pimentée, grosse composante de la tactique en combat.

 

Les Brutes : 

  • Seulement les flottes US et Japonaises pour l’instant, c’est à dire celles qui n’ont pas vraiment connues la guerre, n’est ce pas. Où sont les british assassinant la France à Toulon, ou est le Bismarck, ou est le Potemkine ?!? On se doute que ça arrivera à la fin de la beta mais pour l’instant elles manquent à l’appel.
  •  Pas de mécanique d’abordage. Pourquoi le brevet des collèges, pourquoi le bac, pourquoi toutes ces sélections impitoyables, désignant enfin la crème de la crème, l’élite du pays dont on fera des plongeurs de combat, si c’est pour les deny ainsi ?!  Des navires rapides d’abordage aurait apporté du goût et de la variété aux engagements de très courte portée

 

un canot d'abordage contenant des forces spéciales
La démocratie en mouvement
  • Penser à augmenter le salaire des animateurs et du programmeur physique pour la mer et les membres d’équipages
  • Aucun tutoriel, rien n’est expliqué, normal pour une beta mais il faudra implémenter ça avant la sortie, sans discuter
  • Le gameplay du porte avion est chiant comme un cap-hornier sans vent
  • La caméra est mal réglée, trop près sur le pont, ou trop loin derrière, ou trop haut. Pas immersive, pas claire en combat
  • Aucune utilisation de la fantasy des marins, du capitaine seul maître à bord après dieu, des mutineries, des superstitions héritées , des solidarités éternelles. Une armée de clones, c’est toujours dommage

 

Les Truands :

  • La technique est beaucoup trop faible. Pas de vagues, pas de vent, pas de houle, pas de brume, pas de pluie, pas de tempête, pas de kraken… Du parquet cire en guise d’océan, c’est moche, c’est plat, c’est incompréhensible vu le budget Wargaming: qu’avez vous fait de toute cette oseille ?!
  • L’audio. Les sons d’ambiance sont rares et ratés, seuls les tirs sont jouissifs. La musique sombre parfois dans une espece de techno dragostina dei, sans la chatoyance de la Roumànie.
  • Pas de sous marin. Bordel, PAS DE U-BOAT !! Cela vient sûrement de la faiblesse technique du jeu, mais ça reste inadmissible, une faute morale qui poursuivra wows jusque dans la tombe
  • Le teamplay, putain. On sent que Wargaming en général lutte avec la notion, on devine de dantesques batailles internes entre les partisans des escouades « à la BF », et ceux qui veulent préserver le matchmaking et ne pas surcharger. Moi, je veux plus de teamplay, je veux des tirs de couverture quand je capture, tout est formidable quand on fait partie d’une équipe

 

Malgré ces regrets et ma colère de vieux, au final, c’est une expérience fraîche dans ce monde de BattleCoD, et remarquablement masculine dans la France aseptisée de 2015.
A recommander aux jeunes garçons en manque d’idéal et d’explosions.

Maverick pouce dressé depuis son F16
Allez-y, c’est du bon
Tags

One Comment

Close